Saint Jean de Fos en coeur d’hérault - Site officiel de la mairie
Accueil > Culture & Patrimoine > Activités ancestrales > Histoire de la culture de la vigne et de l’olive

Histoire

Histoire de la culture de la vigne et de l’olive

Ici comme partout en Languedoc Roussillon, les cultures de la vigne et de l’olivier sont ancestrales. Elles constituent le socle fondamental qui aujourd’hui encore associe l’homme et sa subsistance avec la nature.
Une nature exceptionnelle et préservée, particulièrement ici, au Sud du Sud de la France, dans le territoire pittoresque du village de Saint-Jean de Fos qui domine les gorges du fleuve Hérault et le grand Site national de Saint-Guilhem le Désert Vallée de l’Hérault !

On sait que durant l’époque de Guillaume d’Orange, l’oléiculture est plus importante que celle de la vigne. Les coteaux sont destinés à la vigne et la plaine aux oliviers. La vigne est aussi présente dans les cultures mais les olives de bouche et l’huile d’olive s’exporte mieux et se vendent bien. C’est au XVII que la tendance s’inverse avec notamment un hiver meurtrier pour les oliviers, les champs sont alors divisés, oliviers et vignes se coutoient dans les parcelles le temps de la transition vers une mono culture.
Aujourd’hui on peut apercevoir des oliviers le long des parcelles de vigne.

Avec les outils agricoles modernes les oliviers empêcheront au tracteur de manœuvrer et seront peu à peu arracher. Mais surtout l’hiver 1956 donne un coup d’arrêt nette avec -17 degré beaucoup d’arbre éclate en janvier.
On trouve heureusement encore un olivier millénaires sur la commune qui atteste de l’époque ou la culture était importante. Un moulin à huile de Callixte Visseq à Saint Jean de Fos créé par le président des mouliniers de l’Hérault à l’époque.

Lire la suite

JPEG - 64.9 ko
Vignes de Saint Jean de Fos

De nos jours la vigne sur la commune de Saint Jean de Fos regroupe une centaine d’exploitants, dix caves particulières cultivant la vigne sur les coteaux rocailleux des collines et les plaines de Saint Jean de Fos. Elles ont l’avantage d’avoir l’appellation Coteaux du Languedoc. La cave coopérative de Saint Jean de Fos regroupe 90 exploitants. La vinification était autrefois pratiquée dans des caves appartenant aux exploitants eux même installé dans leur maison. Elles avaient l’avantage de produire un vin de qualité. On assiste aujourd’hui au retour de cette pratique. Les cépages les plus répandus aujourd’hui, sont la Syrah, le Cabernet, le Sauvignon, le Mourvedre, qui sont dit des cépages nobles.
Les cépages anciens tel que le Carignan beaucoup utilisé dans les années 80 représentait 80% du cépage exploité. On peut aussi trouvé du Grenache, du Servant, du Chasselat, ....

Autrefois la culture de la vigne était contraignante et difficile, la taille notamment qui a lieu de novembre à mars. Durant les vendanges le dos courbé il fallait du temps pour le ramassage des raisins qui se faisait à la main durant le mois de septembre.

Saint Jean de Fos à cette particularité de pouvoir sauf pour les vignes du coteaux, alimenter en eaux les cultures. Un canal d’irrigation avec un réseau de canalettes permet d’irriguer les vignes et les cultures. Un avantage qui donne un raisin généreux pour une vinification abondante et caractéristique d’un terroir original. Par ailleurs la modernisation de ce réseau est en cours avec le passage au goutte à goutte.

(Association syndicale autorisée du Canal de Gignac)

Qu’il soit cultivé ou sauvage, l’olivier garde ses feuilles toute l’année, il fait partie de l’emblème de la commune tout comme la vigne. Symbole de sagesse, de robustesse, de longévité et faisant partie intégrante du paysage méditerranéen l’olivier dont le bois est très dure pousse un peu partout.

Aujourd’hui environ 7000 oliviers sont cultivés dont certaine parcelle au flanc de la colline, une parcelle se désigne comme une oliveraie ou olivette. Une oliveraie se constitue de rangé formant un carrée de 6m sur 6 façonnant ainsi l’espace et les couleurs du paysage.

On cultive ici trois variétés principale le Verdale, la Picholine, la Lucques.

La récolte peux s’effectuer selon l’espèce de septembre à octobre et de novembre à janvier pour les olives destinées à être pressées. La taille des oliviers s’effectuent en mars, l’olivier demande une attention particulière pour son élagage et on dit qu’un oiseau doit pouvoir traversé l’arbre. La taille correcte de l’olivier permet une meilleur récolte. L’olivier est un arbre qui se contente de peu d’eau et d’un sol pauvre mais reste en étroite adéquation avec son climat.

Espace privé | Plan du site | Mentions légales | Credits : Agence oui | Suivre la vie du site RSS 2.0